Désencombrer c’est aussi la satisfaction de donner

En ce début d’hiver bien frais, comme il est bon d’être au chaud devant la cheminée avec sa famille. Fatalement, ces températures hivernales nous obligent à passer plus de temps à l’intérieur. De ce fait, impossible de ne pas être confronté au désordre ambiant et la nécessité de faire un peu de tri avant les fêtes. Je suis certaine que vous avez déjà énormément progressé dans votre désencombrement, et je vous en félicite. Mais il y a sans doutes certaines choses auxquelles vous n’avez pas pensé. Vous savez, cet objet d’une autre époque dans un état correcte mais pas parfait, toujours utile mais invendable. Bien entendu, on aimerait tous pouvoir retirer un maximum d’argent de notre désencombrement.  Mais on réalise au final que le temps et l’énergie dépensée à revendre certain objet est négligeable compte par rapport au peu de sous récolté. Après réflexion, on est souvent désabusé et on fini par ce dire que l’on ferait mieux de garder ce truc « au cas où » Erreur fatale !!! Ce n’est pas parce que cet objet n’a pas de valeur pécuniaire qu’il doit rester au fond du placard dans l’espoir d’un hypothétique usage « au cas où » Avec ces premières gelées hivernales et ces fêtes de fin d’année empreinte de générosité, toutes ces choses inutiles qui encombre armoires et tiroirs pourraient apporter du bonheur et de la chaleur à ceux qui en ont besoins. donner-aux-sans-abris Allez, au boulot, on relève nos manches, on ouvre les placards et on va réfléchir ensemble à redonner à ces objets délaissés leurs lettres de noblesse !! Et si cette année, on faisait un calendrier de l'avant inversé. L'objectif est de mettre chaque jour dans une boite un objet à donner aux personnes les plus démunies. Vous manquez d'idées ? Pas de soucis, j'en ai toujours en réserve !!

Les textiles

Les pulls en laine qui grattouillent, les chaussettes de ski perdues dans un fond du tiroir, les couettes une place qui ne servent plus, les sacs de couchage d’il y a 20 ans que nous avons remplacé par une une promo de chez Decath' . Mais aussi les gants, bonnets, chaussures trop petit(e)s, le linge de toilette délavé, les couvertures d’une autre époque … sont autant de choses inutiles qui vous encombrent, que vous ne pourrez jamais revendre et qui manque cruellement dans les centres d’aides aux personnes défavorisés. Vous en voyez d’autres ? Listez-les dans les commentaires cela pourra nous aider !!

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez notre team minimaliste.

    "Le BONHEUR est dans la simplicité"

Minimalisme moderne : être plutôt qu'avoir


Les produits d’hygiène

Les produits d’hygiène et les produits de puériculture sont ce qui manque le plus dans les Banques alimentaires. On n’y pense pas nécessairement et pourtant, ce sont ces petits riens, qui peuvent redonner apparence humaine et confiance en soi. Je suis sûr qu’il y a certaines choses que l’on peut donner alors qu’on n’y avait même pas pensé. Regardons cela de plus près : Les échantillons gratuits de savon et shampooing que vous avez collectionné lors de votre dernier voyage et que vous n’utilisez pas. Le petit dernier de la famille est enfin propre... le paquet de couche à moitié entamé pourrait aider une maman solo. Les protections féminines coûtent assez cher (merci la taxe tampon !), si aujourd’hui vous n’en avez plus besoin ne les jetez pas, elles serviront à une jeune femme dans le dénuement. Les trousses de toilettes gagnées dans votre magasin de cosmétique que vous n’avez jamais sorti du placard, les brosses à cheveux que vous n’aimez pas … Je suis sûr que j’en ai oublié, vous avez d’autres idées à partager ?

La nourriture

En faisant le tri de votre cellier vous vous êtes rendu compte que vous aviez stocké une quantité hallucinante de boites de conserve et d’autres produits secs que personne n’aime dans la famille. Si personne ne veux les manger alors cela ne sert à rien de les garder.  Ne les laissons pas périmer au fond du placard, que cela ne soit pas perdu pour tout le monde. Tous ces produits rempliront le ventre et réchaufferont le cœur de personnes qui ont faim. Si encore une fois, votre bébé a changé d’alimentation, ne jetez pas pour autant les petits pots ou autre lait en poudre. Il y a de plus en plus de mère célibataire dans le besoin. que-grace-aux-dons-diaporama

Où et à qui ?

Tous les organismes d’aide aux personnes défavorisés sont à pied d’œuvre et ont besoin de nous. Parfois un simple coup de fil ou un tour sur leurs sites respectifs, vous donneront tous les informations quant au produit de première nécessité dont ils manquent cruellement. Voici une liste non exhaustive des principales associations :
  • Croix Rouge
  • Secours Populaire
  • Les restos du Cœur
  • Armée du Salut
  • Aide aux migrants
  • SPA
Nos amis les animaux ne sont pas en reste, si vous avez des vieilles couvertures, des balles de tennis, un stock de croquettes ou de litières qui ne vous servent plus, la SPA la plus proche de chez vous serra tellement heureuse de vous en débarrasser. Devenir minimaliste m'a permise d’analyser mes besoins mais aussi et surtout de me rendre compte que si je peu vivre mieux avec moins, certains n’ont même pas ce « peu ». Lorsque je décide de donner un manteau que je ne mets plus, je me dis qu’il pourra poursuivre sa vie sur le dos de quelqu’un qui saura l’apprécier. Chaque objet a un rôle, tenir chaud, protéger, nourrir, soigner, rendons-lui la fonction pour laquelle il a été conçu en le donnant aux personnes pauvres. Vous serez tellement heureux d’avoir contribué à redonner le sourire tout en vidant votre placard, alors n’hésitez pas une seconde. Des idées à rajouter, des noms d'association à nous faire découvrir, les commentaires sont aussi fait pour cela 😉

Cet article a 2 commentaires

  1. Désencombrer lorsque les fêtes arrivent ce n’est pas évident. Lorsque l’un fait du vide, l’autre rapporte…(« ça peut servir », « on pourra y offrir », et j’en passe…)bref je prends tous les conseils que tu donnes très à cœur même si…il y du boulot. 🙂 Et avec tout ça les magasins et leurs promo…cette société de « sur consommation » me dépasse…si je le pouvais je boycotterais les fêtes de noel…
    Je pense beaucoup aux personnes dans le besoin mais je fais encore trop peu la démarche de transmettre les affaires utiles et que je n’utilise pas. Je pense juste à déposer mes vêtements non utilisés à « relais » mais là encore je fais face a un organisme qui ne retourne pas les choses dans un principe de gratuité. Je vais donc tenter d’aller ailleurs.
    J’ai participé le week-end dernier à un concept d’entraide intéressant; une soirée concert ou, à la place de payer notre entrée nous étions sollicités pour apporter un cadeau pour enfant d’une valeur de 8 euros ou plus afin de permettre à des enfants de fêter noel et d’accéder à un peu de « normalité » si je peux dire.
    En parallèle mon lieu de travail collecte des couvertures actuellement pour la SPA ce que je trouve appréciable; mais n’oublions pas non plus l’être humain qui est dans la rue et qui bien au delà de faire les fêtes, cherche juste un peu de chaleur et de nourriture.
    Merci pour tes conseils!

    1. Bonjour Charline,

      Merci pour ton commentaire.
      Effectivement les bornes Relais ne fonctionnent pas forcément sur la gratuité. Mieux vaut donner au resto du Coeur ou au Secoure Populaire.
      Je trouve le concept de cette soirée concert/cadeaux géniale !
      C’est vrai que ce n’est pas toujours un réflexe de se dire que l’on peut donner aux autres, mais je pense que comme toutes nouvelles habitudes, c’est le premier pas qui compte.
      Je suis heureuse que mes conseils t’inspirent.
      A bientôt
      Lucile

Laisser un commentaire

 

Fermer le menu