Europe 1 s’intéresse au mode de vie minimaliste

Les joues encore rouges et la gorge sèche, je savoure l’instant présent.
N’est-ce pas cela, après tout, être minimaliste ?
Ouf, la pression redescend doucement, l’exercice fut très enrichissant mais quelque peu stressant.
Retour à chaud sur l’émission « Circuits Courts » d’Europe 1 dédiée au minimalisme.

Tout a commencé le 29 août à 17h33, je reçois un mail intitulé Europe 1.

Premier réflexe, je me dis qu’il va falloir que je contrôle mon anti-spam, et j’envisage de placer directement ce message dans la corbeille… dans le doute je décide quand même de l’ouvrir.

Et je découvre :

« Bonjour, Je travaille à Europe 1, pour l’émission « Circuits Courts » : elle est diffusée tous les jours de 13h15 à 14h et traite de l’économie sociale et solidaire.»

«Nous avons plusieurs rubriques et un thème par jour sur tout ce qui est solidarité, commerce équitable, écologie etc… Nous avons été interpellés par votre blog sur les minimalistes et souhaitions en savoir plus sur la façon dont vous vivez, et savoir si vous accepteriez de parler de votre mode de vie dans notre émission ? »

Sur le coup, je n’en reviens pas. Mon conjoint s’empresse de googler le nom de la journaliste et me certifie qu’elle travaille bien pour l’émission.

emission radio spéciale sur le mode de vie minimaliste

Et là, je prends le temps de la réflexion, je pèse le pour et le contre… Une minimaliste ne va-t-elle pas être une cible trop facile ?

Puis je me dis qu’il est tout de même bon de faire découvrir ce mode de vie, que je ne convaincrai certainement pas tout le monde, mais que si ça pouvait aider quelques personnes ça valait le coup.

Alors je prends ma plus belle plume… que dis-je, mon plus beau clavier et je leur réponds par la positive :
« Oui, je serai ravie de faire découvrir le mode de vie minimaliste à vos auditeurs »

C’est comme cela que l’aventure à commencer.
Bien entendu, comme dans toutes les aventures, il y a quelques péripéties.
Il a fallu plus d’un mois pour organiser tout cela et trouver les invités nécessaires pour l’émission.

Comme entre-temps un des invités a annulé, la journaliste m’a demandé si je pouvais lui suggérer quelques protagonistes du mode de vie minimaliste.

C’est tout naturellement, que je lui ai parlé de Dominique Loreau, pour moi, la papesse du mouvement.
Elle a répondu présente et sera parmi nous par téléphone depuis le pays du soleil levant.

Là je me dit « jackpot », j’aurai une alliée dans l’émission, qui plus est une personne que je connais à travers ses livres, et que j’admire.

Et nous voilà donc arrivé le 4 octobre à 13h dans les locaux d’Europe 1

La salle de rédaction est immense comparé au studio dans lequel je vois Maxime Switek qui est déjà au commande.

Je me dit que ce sera le lieu où je vais me faire manger toute crue !! Mais mon expérience m’a appris à dompter le doute, alors je m’auto-motive « Allez Lucile ! Tu ne vas pas te laisser impressionner par trois scribouillards et deux projecteurs… »

Dans 15 minutes je dois rentrer dans le studio d’enregistrement, Anne Legall vient me saluer et m’explique un peu comment va se dérouler l’émission. C’est avec beaucoup de gentillesse et de bienveillance qu’elle me guidera et m’interrogera tout au long de l’émission.

Le top départ est lancé, j’ai chaud, les joues écarlates, la gorge sèche et l’interview commence.
Je suis un peu dans le flou mais je sais que je connais mon sujet.

La première question me prend au dépourvue, je cherche mes mots …

Première question sur le minimalisme et je bafouille déjà !

« Oui Maxime Switek, les objets multifonctions sont la pierre angulaire d’un mode de vie minimaliste » en voici d’autres exemples qui m’étaient sortis de l’esprit :

  • Notre smartphone qui peut faire liseuse, lecteur mp3, GPS, lecteur de podcast, radio..et accessoirement téléphone
  • Le bicarbonate qui peut être utile pour détacher un vêtement, détartrer mes dents, ou même prévenir d’une digestion difficile
  • Mon inséparable paréo qui peut faire office d’écharpe, qui peu se plier et s’accessoiriser en robe stylée, ou en sac de plage

Et je suis sûr que vous avez pleins d’autres idées en têtes aussi.

Partagez-les dans les commentaires !

Les trolls de twitter semblent s’inviter au débat :

La question des auditeurs sceptiques sur le mode de vie minimaliste

Je ne me laisse pas démonter.

Mon mode de vie nomade m’emmène à beaucoup bouger et à préférer louer des meublés plutôt que de racheter et revendre sans cesse les rangements et appareils ménagers nécessaires à un intérieur confortable.

Je trouve d’ailleurs que la location se prête bien au mode de vie minimaliste.

Pourquoi acheter une voiture quand on ne l’utilise que de temps en temps pour faire des grosse courses. Alors qu’aujourd’hui grâce à certains sites de location entres particuliers, ou les voitures électrique en libre service en ville, on peut louer en 2 clics son véhicule et ne pas avoir à en subir toute les préoccupations et la responsabilité qu’une voiture personnelle demande.

Question sur mon propre mode de vie, le minimalisme par le nomadisme

Ici encore on parle beaucoup de MON mode de vie minimaliste. Mais j’aurai aimé préciser qu’il  y a presque autant de formes de minimalisme que d’individus.

Etre minimaliste, c’est déterminer avant tout SON essentiel pour le placer au centre de ses préoccupations, que ce soit pour économiser du temps et pouvoir le passer en famille, pour monter son entreprise, pour déménager… etc

Il n’y a pas de modèle à suivre. Ce que je propose à travers mon site, c’est mon expérience personnelle.

Mes articles sont autant de bases et d’astuces à adapter à votre vie quotidienne et non pas, à suivre à la lettre.

Ah une question que j’attendais, et à laquelle j’adore répondre !

Ah, enfin une question concrète. J’ai bien cru qu’on allait jamais me la poser ! Bien entendu j’aurai pu en parler des heures mais Anne Legall me fait le signe qu’il est temps d’abréger pour passer à la suite , dommage !

Plusieurs méthodes s’offre à nous, que ce soit la méthode Kon Marie plutôt radical ou la méthode des trois cartons que je vous explique dans mon ebook gratuit , il n’y a pas de méthode parfaite.

Encore une fois, c’est à vous et à vous seul de trouver votre rythme. Si vous souhaitez commencer par petites touches je vous propose de lire mon article sur les 23 conseils pour bien débuter votre désencombrement.

Le minimalisme est une philosophie personnelle qui est un vrai chemin de vie. On n’est pas minimaliste de la même manière à 20 ans, 30 ans , 40 ans ou 50 ans… Ainsi qu’on vit différemment sa démarche minimaliste lorsqu’on est en couple, célibataire, ou avec des enfants et/ou des parents à charge.

Nos besoins et nos vies sont en perpétuelle mouvement et j’aime à imaginer un minimalisme moderne qui nous permet d’organiser nos vies de manière fluide et de créer notre propre « lifestyle ».

On ne peut rejeter complètement la société de consommation, mais l’idée est de l’amener à être à notre service et non à nous manipuler !

Car on sait tous que consommer c’est voter.

Ces vidéos ne vous montrent qu’un bref aperçu, alors pour écouter l’émission dans son intégralité cliquez sur ce lien :

http://www.europe1.fr/emissions/circuits-courts/circuits-courts-le-minimalisme-vivre-mieux-avec-moins-04102017-3454577

Et n’oubliez surtout pas de venir me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires ci-dessous.

Je compte sur vous 😉

Lucile

remerciements emission circuits courts sur les minimalistes

 

Partagez moi :
Share On Facebook
Share On Twitter
Minimalisme et désencombrement sur Hellocoton
There are 12 comments for this article
  1. sylvie at 7 h 19 min

    j’ai justement écouté cette émission, et c’est ainsi que je suis allée directement voir le blog ! j’écoute cette émission tous les jours d’ailleurs. J’étais heureuse d’entendre aussi Dominique Loreau vu que je suis en train de lire son livre « l’art des listes », mais je l’ai trouvée bien tristounette dans sa façon de parler, elle n’avait pas votre enthousiasme.


    • Lucile at 17 h 02 min

      Bonjour Sylvie,


      Merci pour votre commentaire.

      J’en ai reparlé avec Dominique Loreau après et comme elle me l’a dit « Si écrire est un métier, parler en est un autre ». Je pense qu’elle a cherché à faire passer un message qui a mal été interprété, c’est dommage. Pour ma part, j’ai pris beaucoup de plaisir à faire cet interview même si j’aurai aimé en dire d’avantage.

      Et vous, ou en êtes vous dans votre démarche minimaliste?

      Au plaisir d’échanger.

      Lucile


      • Sylvie at 12 h 09 min

        bonjour Lucile !

        je vais être en vacances pour 2 semaines, la semaine prochaine je serai à la maison et j’en profiterai pour démarrer. J’ai déjà lu « la magie du rangement », « l’art de la simplicité », et d’autres encore mais j’ai remarqué que c’est quand je suis « énervée » et contrariée que je serais prête à faire disparaître le plus de choses. Mon problème est que je garde tout, que je m’adonne à des loisirs créatifs un peu envahissants comme le scrap, la couture, le relooking de vieux trucs, ça n’aide pas ! la solution qui me convient le mieux est de déposer mes sacs dans une ressourcerie car je ne supporte pas de jeter comme Marie Kondo ! Je vous tiendrai au courant, je trouve ça chouette l’interaction justement ! A bientôt….


        • Lucile at 15 h 22 min

          Bonjour Sylvie,

          Les vacances c’est LE moment idéal pour désencombrer efficacement.


          Tu penses mettre en place quel technique : Kon Marie, la méthode des 3 cartons ?


          Effectivement je conseille de donner plutôt que de jeter, car notre superflu peu souvent aider les gens dans le besoin, surtout en fin d’année.


          Tu peux avoir une activité artistique tout en minimalisant tes affaires, en essayant par exemple de finir un produit avant d’en acheter un autre.


          Ce que j’aime aussi c’est relever le défi de « faire avec ce que l’on a sous la main », je le pratique en cuisine en faisant les fonds de frigo, mais je suis sûr que cela peut s’adapter à de nombreuses activées.


          J’attends avec impatience ton retour d’expérience !

          Bon courage et à très vite

          Lucile


  2. Daniel at 10 h 06 min

    Félicitations Lucile,


    J’ai écouté ton émission et tu t’en est bien tirée face aux questions suspicieuses des twitos, je ne sais pas pourquoi les gens dès que l’on parle de quelque chose de nouveau, qu’ils ne connaissent pas, ont tendance à se méfier , et voir la chose comme négative…


    Mais ne vous inquiétez pas tant ! les minimalistes ne vont pas vous faire de mal, ni squatter chez vous ou manger vos vivres… lol


    En tout cas félitation, car l’exercice n’était pas facile, et tu as su faire découvrir le minimalisme en toute décontraction sans plonger la tete la première dans un débat houleux


    Daniel


    • Lucile at 9 h 27 min

      Bonjour Daniel,


      Merci pour tes encouragements.


      Je pense que les gens qui sont effrayés par un nouveau mode de vie, ont juste peur qu’on le leur impose.


      Alors que ce n’est bien sûr pas le cas.


      Certaines personnes sont tellement ancrés dans leurs habitudes et bien au chaud dans leur zone de confort, que chaque chose nouvelle les terrifies, je pense que cela reflète un manque de confiance en soi.


      Mais je ne me fais pas de soucis, on ne peut pas plaire à tout le monde, et je ne pense pas non plus que 90% de la population pourrai adopter le mode de vie minimaliste.


      J’aime à l’idée que j’ai pu peut être en convaincre certain et c’est déjà une grande victoire.


      Au plaisir


      Lucile


  3. ROUTIER ISABELLE at 15 h 43 min

    oui j’ai trouvé les journalistes bien condescendants vis à vis de D. Loreau dont je suis « adepte » et je l’ai trouvé assez émouvante, et je ne suis pas sure que son message ai été bien perçu ?

    grâce à cette émission j’ai pu découvrir votre blog bien sympa et plein de bons conseils, je vais continuer à vous suivre. Vive le paréo, la location de voiture, les podcasts etc etc …

    A très bientôt alors !

    Isabelle


    • Lucile at 9 h 37 min

      Bonjour Isabelle,


      Les journalistes ont sauté sur l’occasion de la « descendre » quand elle a dit qu’être minimaliste c’était avoir moins de convictions !

      Je pense en effet qu’elle a peut être mal choisi ses mots.


      Je suis heureuse que mon site vous inspire.


      A bientôt

      Lucile


  4. Parisot at 18 h 48 min

    Bonjour,

    J’ai écouté l’émission et c’est comme ça que j’ai découvert votre blog. C’est dommage pour D. Loreau, mais peut-être que certains ne sont pas « prêts » pour entendre son message. Moi, j’aime beaucoup D.Loreau. C’est comme celui qui disait que les minimalistes sont des « asociaux » car le fait de consommer permet le lien social, j’ai trouvé cet intervenant limite…Merci pour tous vos conseils et continuer, comme ça on se sent moins seule.

    A bientôt.

    Frédérique


    • Lucile at 9 h 31 min

      Bonjour Frédérique,

      Merci pour votre gentillesse.


      J’ai moi-même été surprise par le discours de cet « ethnologue », je me sens à des années lumières d’une personne asociale. Je pense au contraire, qu’en privilégiant les expériences, on est plus à même de rencontrer des gens.


      Je trouve plus difficile de se faire de nouveaux amis lors d’une sortie dans un centre commercial que lors d’un festival de musique par exemple.


      Mais chacun sa vision des choses, en tout cas le minimalisme que je prône est une vision moderne et positive faite d’expérience, de rencontre et surtout de partage.


      A bientôt

      Lucile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *