Gagnez 4h de liberté chaque jour

Je me suis séparée de ma télévision voilà plus de 2 ans. Depuis que j’ai abandonné cette mauvaise habitude, je me sens plus positive, plus épanouie et bien plus libre aussi.

Je profite du temps gagné pour réaliser de nouveaux projets.

Et pourtant …

Lorsque j’étais enfant comme tout le monde, nous avions une télé à la maison.

J’ai grandi dans la campagne bourguignonne…et petite sauvageonne que j’étais, je passais plus de temps à fabriquer des cabanes dans les bois qu’à regarder la télé. D’ailleurs plus je rentrais crottée de la tête au pied , plus l’après-midi avait été amusante.

Mes parents avaient des règles en ce qui concernait la télé :

-pas le matin avant d’aller à l’école.

-Après-midi devant l’écran, si et seulement si, il pleuvait à seaux.

Bien étendu, j’étais la 1ere à batailler ferme avec mon grand frère l’accès au « Graal » à l’heure de mon émission favorite.

Que de bosses sur la tête et de batailles perdues!!!

Mais, à 20h00 tapante, le paternel confisquait le « Graal » et, motus et bouche cousue, le temps vénéré du journal télévisé venait nous informer des dernières horreurs (euh …. Informations) survenues dans le monde, durant la journée.

Avec les années, la télévision a pris de plus en plus de place dans ma vie.

Auparavant interdite aux heures des repas, elle est devenue omniprésente dans la maison : elle tournait en boucle !

Je découvrais que dorénavant nos diners familiaux, moments de partages et d’échanges, étaient ponctués à tout moment d’un «  Chuuuuuttt !  Je n’entends pas ce qu’il disent à la télé !!! »

On ne regardait plus uniquement le journal de 20h, mais aussi celui de 13h, le régional, et le journal express. Sur trois chaines différentes, 2 fois par jour…

Tout ça pour s’entendre répéter en boucle les mêmes drames !

On ne partageait plus une discussion constructive sur un sujet de société, mais commentions toutes ces émissions plus inintéressantes les unes que les autres.

                                                         Bref ! C’était la télé d’abord et nous ensuite.

 

  • Surconsommation, surinformation. La télé poubelle nous noie sous des tonnes d’informations plus ou moins critiquables et pas toujours vérifiables

 

C’est elle qui nous dicte quoi regarder «  ne manquer pas le film de ce soir … », quoi penser « les produits laitiers son vos amis pour la vie » (erreur, de nombreuses études du Professeur Joyeux notamment prouvent que le lactose est un véritable poison pour l’organisme), quoi manger « mangez 5 fruits et légumes par jour »…

 

  • Les conséquences, le sentiment d’insécurité, s’insatisfaction

 

Une semaine après les attaques de Paris, on nous parle déjà de future attaque bactériologique. Rien de tel pour faire flipper la population. Mais pourquoi à votre avis ?

«  Ainsi, 84 % des personnes interrogées se disent prêtes à accepter davantage de contrôles et une certaine limitation de leurs libertés pour mieux garantir la sécurité » cf le figaro

Plus les gens ont peur, plus ils sont contrôlables.

  • Manque de créativité, les enfants se savent plus s’ennuyer, leur esprit est sans cesse sollicité par le petit écran

Autre étude, de l’INSER qui cette fois-ci prouve que la télévision bride les capacités intellectuelles et créatives de nos chères têtes blondes ou brunes.

minimalisme-gagner-du-temps

          «Alors que je pensais me cultiver, m’informer, n’avais-je pas, en réalité, mis mon cerveau en veille ? »

Quand j’ai commencé à voyager, il est devenu évident que je passais bien moins de temps devant la télé et plus de temps à partager de réelles conversations avec des êtres humains moins instrumentalisés par cette machine.

En Amérique du Sud, nous partagions des repas avec des familles locales. Nous refaisions le monde dehors, autour d’une table, sans le moindre écran pour capter notre attention. Les enfants de 6 ou 7 ans invitaient leurs tantes ou grand-mère à danser la bachata au lieu de jouer à des jeux vidéo.

Moins je regardais la télé, plus je me posais de questions sur la vulnérabilité qui nous entravait, nous, peuple moderne, totalement obnubilé et prêt à croire tout ce que nous raconte cette machine.

Impossible de s’en détacher alors qu’une simple pression sur un seul bouton pouvait nous ramener à la vie réelle !

Face à cet écran, n’avons-nous pas perdu l’essentiel : les relations humaines ?

Finalement, je me suis rendu compte que la télévision n’était pas indispensable dans la vie

Si une catastrophe énorme se passe dans le monde, vous en serez forcement informé même sans télévision. Au lieu d’être branché à l’actualité en temps réel sur votre télé ou Smartphone, demandez tout simplement à votre collègue : « Qu’est- ce qui s’est passé dans le monde aujourd’hui ? »

Rappelez-vous du 11 septembre 2001 (ou plus récemment les attentats de Paris), avant même d’allumer les chaines d’information nous savions tous déjà qu’il venait d’y avoir un attentat terroriste.

Avons nous vraiment besoin d’entendre répéter toutes les atrocités qui se passent dans le monde 2 fois par jour ?

Pensez-vous vraiment que savoir tout cela vous apporte quelque chose de bénéfique et de positif ?

Est-ce que le fait d’éteindre la télé pendant 1 semaine nous rendra ignorants , moins intéressants aux yeux de nous amis ?

Non, bien au contraire…

D’après le site Consoglobe (attention les yeux !)

« Les foyers français consacrent au petit écran 3h47 par jour ou l’équivalent de près de 59 jours passés devant la télévision par an. »

Je vous laisse 5 minutes pour digérer l’info …………………………………………………………………………………………

Imaginez l’équivalent de 2 mois non-stop de bêtises (téléréalités et autres émissions de divertissement), doublées de mauvaises nouvelles en continu.

Et vous avez le moral dans les chaussettes en ce moment, Sans blague !

Arrêtez vous un instant et essayez de vous imaginer la scène :  2 mois de bien-être, de lectures constructives, de retour à la nature, de moment à soi … ça parait plutôt cool , non ?

Je vais vous donner 7 bonnes raisons d’appuyer sur le bouton off de la télé ou de la détruite à grand coup de masse, ça c’est vous de voir …


Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez notre team minimaliste.

Recevez votre ebook GRATUIT :

    "DÉSENCOMBRER, le guide pour bien débuter"

comment désencombrer sa maison


  •  Dormir mieux

– Il est 22h14.

Vous tombez de sommeil. Oui, mais voilà, vous êtes  au milieu de l’intrigue et vous voulez  savoir qui a tué la victime et pour quelle raison. Même si vous avez déjà une idée sur la personne.

Vous savez bien que vous avez une fonction « Enregistrement » ou « Pause » sur la télé ; si vraiment vous le souhaitez, vous pourrez toujours regarder la suite demain.

Mais non, vous  avez  la flemme de vous lever et vous voulez connaître le fin mot de l’histoire.

Je me trompe ou, là encore, c’est la machine qui décide pour vous?

Tout le flux d’informations qui transite dans vos neurones ainsi que le rayonnement bleu de l’écran qui irrite les yeux ne favorisent en rien un sommeil réparateur.

Sans compter qu’avant d’aller vous coucher, votre esprit sera encore encombré par tout ce que vous n’avez pas eu le temps de terminer : la lessive qui traîne dans le tambour, la vaisselle à laver, et ce n’est pas cette nuit que passe les poubelle ?  …

 Toutes ces choses inachevées vont  vous empoisonner la nuit

 

Alors que si vous aviez tu avais pris votre douche directement en rentrant, étendus le linge dans le foulé et et sortis la poubelle juste après le repas.

Vous seriez frai(che) et dispo, prêt à aller au lit plus tôt, content(e) et satisfait(e) du travail accompli et fin prêt(e) à compter les moutons…

 

  • Manger mieux

Après une journée de travail harassant durant laquelle le directeur  vous a fait une remarque déplaisante. A moins qu’un collègue ne vous ai volé un client sous le nez ?

Vous êtes tenté en arrivant de vous laisser tomber sur le canapé, d’attraper la télécommande pour « se détendre devant la télé »…

Une petite faim ? Qu’à cela ne tienne !  il y a bien une boite de ravioli, un morceau de pain avec du fromage, sinon on commandera une pizza.

Hum…  connaissez-vous l’équation

(télé + junk food)X 365j = Obésité + problème cardiaque X 10 ?

couch-junk-food

Et bien si vous ne l’avez jamais étudié, bon ou pas en math vous n’allez pas tarder à connaitre  la réponse.

D’autres options sont pourtant possible comme:

  • Aller se changer les idées dans un petit marché local, achèter quelques légumes.
  • Se faire livrer chaque semaine par une AMAP. Ce sont des associations pour le maintien de l’agriculture paysanne, pour un abonnement mensuel, chaque semaine elles vous déposent un panier garni de fruit et légumes de saison produits par leur soin dans le respect d’agriculture responsable.

Il y en a forcément une près de chez vous.

  • Boudez la télé et aller chercher une nouvelle recette à concocter pour ce soir.
  • Demandez à maman !!! Maman a toujours une bonne recette sous la main.

Les plats les plus simples sont les meilleurs

 

  • Se retrouver

La télé est un terrible frein à l’interaction sociale. Une fois en marche plus rien n’existe autour.

Comme je vous le racontais plus haut, impossible d’en placer une face au JT du 20h.

De ce fait les gens ne prennent plus le temps de parler, d’échanger, de se draguer …

Ce manque de dialogue dans un monde de télécommunication ultra moderne est LE fléau du 21 siècle.

On tchate, on like, on tweet, mais on ne parle plus.

Éteigniez ta télé, coupez le téléphone, demandez à votre moitié.

«  Raconte-moi un peu ta journée mon(ma) amour »

Partager, se retrouver, n’est-ce pas cela l’essentiel ?

 

  • Se dégourdir les jambes

L’activité physique procure sans nul doute un bienfait pour le corps et l’esprit.

Malheureusement la tentation de la regarder à la télé est plus grande que celle d’enfiler une paire de baskets.

Je ne vous propose pas de  vous inscrire au prochain marathon du coin. Je comprends tout à fait que l’on puisse ne pas aimer le sport. J’ai moi-même boudé la course à pied depuis toujours jusqu’à que mon copain fervent sportif m’initie doucement au footing.

Cela n’a pas été facile et j’ai essayé mainte fois de prendre la tangente pour y échapper et finalement 2 ans plus tard je ne peux plus passer une semaine sans aller courir au minimum 2 fois.

Quand l’on reprend une activité physique après plusieurs années d’inertie, on a peur, on angoisse à l’idée d’avoir mal, de ne pas y arriver, que tout le monde regarde nos bourrelets avec mépris.

Pas de panique :

Étape n°1 : Un petit bilan chez le médecin

Étape n°2 :Choisir une activité douce que l’on aime ( yoga, marche à pied,vélo, natation)

Étape n°3 : Commencer doucement, il n’y a pas le feu.

Un pas de plus chaque jour, chacun son rythme.

N’hésitez pas à motiver les copains pour venir avec vous, c’est toujours plus sympa.

Ne vous découragez pas. Rome ne s’est pas faite en un jour.

Enfin demandez conseil auprès d’un coach sportif.

 

  • Tester de nouvelles choses

Depuis 4 ans vous parlez de reprendre le piano, de vous inscrire au Yoga, de monter cette maquette d’avion que votre fils vous a offert à Noel ou de construire la cabane des enfants dans le jardin.

Tout cela est possible, ne désespérez pas.

4h de télé par jour en moyenne, et si on utilisait  ces 4h pour faire de nouvelles choses ?

Pour ne pas oublier, utilisez la technologie à bon escient:

-Programmez sur votre smart phone une alarme pour rappeler de commencer votre nouvelle activité.

-Elle sonnera aussi tôt arrivée à la maison sans vous laisser le temps d’arriver jusqu’au salon.

-Prenez RDV avec votre prof de piano et réservez au moins 3 semaines de cours pour être sûr de ne pas y échapper.

-Dite à votre fils « dès que je rentre… promis on se met au bricolage de cette cabane », les enfants savent comme personne vous rappeler vos promesses.

 

  • Se réapproprier son espace 

Trier les photos de vacances, ranger le garage qui déborde, arranger le jardin qui part en friche amazonienne… On serait tellement mieux devant la télé !!!!

On a tous des raisons de procrastiner (repousser au lendemain) les choses que l’on n’aime pas faire.

Mais malheureusement, à moins d’avoir une baguette magique, ces choses ne vont pas se faire toutes seules.

Et devinez quoi ?

Plus vous traînerez, plus les quantités vont augmenter et plus la corvée va vous décourager.

Oui le rangement ce n’est vraiment pas drôle

Mais vous pouvez aussi le transformer en un moment plus sympa.

Commencez par mettre une bonne musique, celle qui encourage bien.

Toute la famille doit participer, de toute façon la télé est débranchée donc personne n’a d’excuse.

Choisissez ensemble les photos qui vont peaufiner l’album : elles vous permettront de revivre vos vacances une seconde fois.

Débarrassez le garage, en transformant le dur labeur en une chasse au trésor.

  • 3 points pour celui qui retrouve les vieux pantalons patte d’eph de papa ?
  • Immunité de vaisselle pour maman si elle accepte de se séparer d’au moins 5 paires de chaussures !

Tout peut devenir un jeu. Utilisez votre sens de la créativité !

N’hésitez pas non plus à participer à un vide-grenier de toutes les affaires qui ne vous servent à rien depuis au moins deux ans. Une bonne occasion d’aller à la rencontre des voisins et de partager une petite bière ! Et offrez-vous un bon resto en famille avec l’argent récolté.

 

  • Ne rien faire du tout…

Oui cela est permis. Vous avez le droit de ne rien faire.

Vous avez le droit de rentrer, mettre une musique de fond et d’aller prendre un bon bain.

Ne rien faire est tout un art.

wave-64170__180

Alors, qu’est-ce que vous allez faire de ta télé ?

Se débarrasser de sa télévision n’est pas chose aisée ?

Là encore, commencez doucement… Donnez vous le temps !

N’allumez l’objet que si vous savez déjà ce que vous allez regarder.

Petit à petit,  éliminez les programmes qui ne vous apportent ni satisfaction ni plaisir.

Éliminez violence, pessimisme, défaitisme, alarmisme et catastrophisme.

Un jour, essayez de placer un tableau ou une tenture devant la télé pour la « cacher ».

Enfin ! Quand vous estimez ne plus en être dépendant,  isolez-la !

Mieux encore, vende-la !

Laissez-moi un commentaire

Partagez moi :
Share On Facebook
Share On Twitter
Minimalisme et désencombrement sur Hellocoton
There are 6 comments for this article
  1. Thomas Jacob at 8 h 06 min

    Amen Ptite Lulu! J’adore ton style d’écriture en plus ^^ Bises à l’œil petite sœur des îles, je m’abonne!


  2. boug at 15 h 24 min

    yes y a du boulot pour moi mais j’aime eteindre la tele pour ecouté de la muisique mais l’ordi m’attire encore trop……… a suvre


    • Lucile at 3 h 22 min

      Bonjour Daphnée,


      Je trouve moi aussi que la musique détend plus que la télévision, je trouve qu’elle stimule ma créativité.

      Un pas à la fois, rien de sert de courir comme dit la fable. Les mauvaises habitudes sont tenaces mais si tu as besoins de conseille précis, n’hésite pas à me demander.


      Bonne continuation.

      Lucile


  3. sabrina abecassis at 7 h 53 min

    Bonjour Lucile,


    J’ai un peu de mal à expriquer à mes enfants que la tv est néfaste, j’ai bien essayé les jeux ludiques mais le soir en rentrant de l’école, mes petits sont fatigués et ne souhaite qu’une chose : se lobotomisé devant l’écran pour ne penser à rien. Et je te parle pas du téléphone sur lequel ils pianottent sans arrêt… Si tu as un conseil je suis preneuse


    Merci pour ton site il est vraiment raffraîchissant :)

    Sabrina


    • Lucile at 12 h 55 min

      Bonjour Sabrina,


      Merci pour ton message, et pour répondre à ta question :

      Je pense sincèrement que c’est aux parents de réglementer le droit à l’accès à la télévision (et autres écrans). Je sais que c’est difficile et source de conflits, mais c’est à toi d’imposer un temps limité. Quand j’étais petite, ma maman avait une règle pour la télé, on avait le droit de la regarder, si et seulement si il faisait mauvais à l’extérieur, sinon on allait jouer dehors, et pas question de râler.

      Si ils ne veulent pas jouer alors proposes leur d’écouter un livre audio ou de t’aider à préparer le dîner. Très souvent, les enfants aiment passer du temps avec leur parents, je suis sûr que si tu viens vers eu avec un jeu dans les mains et l’intentions de jouer avec eux, alors ils lâcheront la télécommande. Essayes et reviens nous dire si ça a marché.


      Lucile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *