Les 10 étapes du chemin vers le minimalisme

Vous l’aurez deviné, nous ne devenons pas minimaliste du jour au lendemain en un claquement de doigt. Comme pour chaque apprentissage, il faut procéder étape par étape, pour acquérir des automatismes qui se transformeront en compétences. Il faut se poser des objectifs à atteindre, et s’y tenir pour progresser.

Mon chemin vers le minimalisme, n’est pas encore terminé et je pense que comme tout apprentissage, il me suivra tout au long de ma vie. Cependant, j’en ai déjà observé les bienfaits. Je souhaite à travers cet article vous présenter les étapes unes à unes. Je trouve important d’arriver à se situer pour pouvoir observer son évolution. Cela vous aidera, j’en suis sûr, à tenir le cap.

 

inspirations-minimalisme-japonaise-l-zh13q0

 

 

Voici les dix étapes qui vous conduiront vers le minimalisme :

La prise de conscience

Cela arrive un jour… à travers une crise de nerf, la lecture d’un livre ou une discussion avec une amie … On réalise que l’on ne peut plus vivre comme cela.

Partout où l’on pose les yeux, s’amoncelle des prospectus, des jouets, ou encore des vêtements. Toutes ces affaires nous oppressent, nous étouffent.  On prend conscience que l’on arrive plus à gérer cette maison et parfois même cette vie de famille qui est pourtant si chère à nos yeux.

On ressent de la honte, une sensation d’avoir merdé quelque-part mais on ne sait pas où.

Une chose est sûre, il est temps de faire le bilan de tout ce fatras car, tôt ou tard il va falloir donner un coup de collier et trouver la solution miracle, pour que votre maison retrouve un peu d’espace et vous un peu de paix.

 

Analyser de sa manière de consommer

La télé hurle à l’autre bout du salon, cela fait trois fois que vous appelez tout ce petit monde à table.

Vous partez en trombe les chercher, sur le chemin vous mettez le pied sur l’hélicoptère du petit qui se brise en deux !

« Génial, on la acheté ce weekend et c’est déjà foutu » en plus vous vous êtes fait mal. Vous retrouvez vos enfant la bouche grande ouverte en train de regarder les publicités à la TV.

Le temps de ramener tout le monde à table, Monsieur à peine assit se relève pour répondre à son smartphone, les enfants rechignent contre le menu proposé, eux préféreraient manger un burger comme dans la pub car c’est meilleur.

Le repas est expédié en 20 minutes, non sans quelques cris et promesses de punition pour celui qui ne finit pas ses brocolis.

Tout le monde sort de table et vous vous retrouvez face à une cuisine en état de guerre.

Une sensation vous vient à l’esprit « trop » oui, too much comme disent les British , ce que l’on pourrait traduire par « trop de trop plein ».

Votre maison est pleine à craquer de tellement de choses que vous n’arrivez plus à trouver le temps, ni le courage pour entretenir tout cela.

 

Evaluer de ses possessions

Avant de commencer à remplir un sac poubelle de 120 L, il va falloir prendre le temps de faire le tour de chaque pièces de votre maison et de regarder un à un, tout les objets que vous possédez.

Je vous conseille de faire cela lorsque vous êtes seul(e) chez vous, cette étape demande calme et concentration. Prenez un petit carnet et faite un inventaire pièce par pièce.

Alors, je ne vous invite pas à noter l’ensemble de tout ce qui se trouve derrière chaque porte, je sais que cela n’est pas possible et carrément masochiste.

Non

Mais inscrivez , tout ce qui vous semble complètement inutile, cassé, vieux …

Bref tout ce que… à première vue, vous souhaitez jeter hors de votre maison.

Faite le tour de votre maison et prenez le temps de poser vos yeux dans tous les recoins, vous devez prendre conscience de cela, même si c’est difficile.

Demandez-vous aussi comment ces choses sont arrivées jusque chez vous.

Était-ce un achat compulsif, un cadeaux, une promo, un don … ?

1_fi_ziptopia-declutter-your-apartment-show-dont-tell_0

 

 

Rechercher son essentiel

Nous avons tous un idéal. Quel est le votre ?

Nous souhaitons tous trouver un équilibre dans notre vie pour que les choses négatives est le moins d’emprise possible sur notre vie quotidienne.

Mais pour trouver cette équilibre, il faut apprendre à se connaitre. Et surtout se poser les bonnes questions.

Une fois ce mini inventaire de trucs inutiles fait, prenez une bonne pause.

Servez-vous une tasse de thé et relisez vos notes.

Toujours à l’aide de se carnet, prenez une pages blanche et inscrivez y ces trois questions :

  • Quel est mon objectifs dans les 6 prochains mois pour améliorer ma vie quotidienne ?

Ex: Avoir désencombré l’ensemble de votre maison, préparer votre déménagement, rendre vos clé pour partir en voyage, faire 1000 euros d’économie …

  • Quels sont les freins qui m’empêchent de pouvoir tenir mes objectifs. ?

Ex: Je ne sais pas par ou commencer, ma famille me mets des battons dans les roues, je manque de motivation, je suis un collectionneur …

  • Qu’es ce qui est essentiel à mon bien être et à l’équilibre de mon foyer ?

Ex: Trouver du temps pour monter mon entreprise, passer plus de temps en famille, fonder une famille, partir faire le tour du monde …

Prenez le temps d’y répondre, même si cela vous prend toute la journée.

Devenir minimaliste ne se fait pas en une après-midi. Cette étape est très importante pour la suite, alors prenez tout votre temps pour répondre à ces questions.

 

Trouverez l’inspiration auprès des autres

 

Si vous êtes en train de lire cet article c’est que vous avez commencé à rechercher de l’aide et de la méthode pour trouver la solution et réaliser cet objectif.

Il y a de nombreux blogs, forum et livres qui pourront vous épauler.

Vous n’êtes pas seul à chercher a mettre un peu de minimalisme dans votre quotidien, certain s’y exerce depuis des années. Il est important de se nourrir de l’expérience d’autrui, de partager ses victoires comme ses échecs, et surtout de demander conseil.

N’hésitez donc pas à lire différents livres et vous inspirez de différentes méthodes pour trouver la bonne.

Je vous invite d’ailleurs à relire mon article sur mon top 5 des livres sur le minimalisme

Mais gardez toujours en tête que :

C’est le mode de vie minimaliste qui doit s’adapter à vous et non pas l’inverse.

 

minimalisme faire le tri

 

Se lancer dans le tri

Reprenons , une nouvelle page vierge de votre carnet et inscrivons ces trois questions :

–              Est-ce que j’en ai besoin ?

–              Pourquoi l’ai-je acheté ?

–              Est-ce que cet objet est nécessaire (voire vital) à ma manière de vivre ?

 

Le but de ces 3 questions est de vous aider à vous décider.

Lors de votre tri, si vous avez le moindre doute sur l’utilité d’un objet, reprenez votre carnet et posez vous ces questions.

 

–  Est-ce que j’en ai besoin ? Bof, la dernière fois que je m’en suis servie remonte a deux ans et je déteste la nettoyer. De plus je cherche a perdre quelques kilos superflus.

–  Pourquoi l’ai-je acheté ? Il y avait un promo au magasin du coin et je n’avais pas de friteuse, alors du coup je me suis dit que c’étais l’occasion d’en acheter une pour pas cher.

–  Est-ce que cet objet est nécessaire (voire vital) à ma manière de vivre ? Hey bien, pas vraiment puisqu’elle prend la poussière dans la buanderie depuis deux ans. De plus, je préfère les frites au four, bien moins gras et ça sent pas la friture dans tout l’appart.

Ex : Face à votre vieille friteuse .

Pour en savoir plus, je vous invite  à télécharger gratuitement mon guide sur le désencombrement si vous ne l’avez pas encore fait.


Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez notre team minimaliste.

Recevez votre ebook GRATUIT :

    "DÉSENCOMBRER, le guide pour bien débuter"

comment désencombrer sa maison


 

Mettre en place des habitudes pour faciliter le changement

Lorsque l’on change sa manière de vivre, il est impératif de corriger certaines mauvaises habitudes comme aller faire du shopping tous les samedis, ou recevoir par mail toute les alertes promos du magasin le plus proche.

Si vous voulez vous désintoxiquer de vos achats compulsifs il faut modifier votre manière de consommer, sinon même le plus efficace des désencombrements  n’empêchera pas votre maison de se remplir à nouveau.

La traversée du désert

C’est le moment le plus dur, celui où l’on commence à se décourager. Vous avez passé 1 mois à désencombrer toute la maison et vous vous retrouvez face à un votre garage, ou votre grenier, plein à craquer !

Vous savez quels sont vos objectifs, vous avez identifié vos mauvaises habitudes. Vous devez à présent lier tout cela ensemble pour adapter la notion de minimalisme à votre mode de vie.

C’est souvent à ce moment-là que les gens abandonnent… découragés par l’ampleur de la tâche.

Si vous en êtes  là, c’est le moment idéal pour aller sur des forums de minimaliste ou envoyer des messages à vos blogeurs préférés pour recevoir, une bonne pincée de courage, un zeste de conseil et un gros coup de booste pour la suite. Une chose est sûre, on passe tous pas là alors ne vous découragez pas, le bout du tunnel n’est plus très loin.

 

 

La satisfaction

Vous avez enfin trouvé l’équilibre entre le trop plein et le trop peu. Vous avez trouvé votre style et conçu une garde-robe qui vous ressemble, vous avez une cuisine qui ne comporte que ce dont vous avez besoin.

Vous vous connaissez mieux que jamais. Vous avez compris les vertus du minimalisme et vous en avez fini avec le désencombrement. Vous pouvez maintenant utiliser votre temps à bon escient et vous avez déjà prévu de vous attaquer à ce grand projet, laissé de coté depuis tellement d’année.

 

 

L’éveil de l’esprit

Vous vous sentez léger, en phase avec vous-même, vous pouvez profiter des aspects de vivre de manière minimaliste et surtout vous concentrer sur des projets qui vous tiennent a cœur. Vous regardez en arrière tout le travail accompli et vous vous dites que vous avez réussi.

Vous savez à présent que tout est possible et que vous êtes capable de bien des choses… Bien sûr, il y aura toujours quelques petits ajustements au cours des prochaines années car la vie évolue.

Vous avez compris d’ou venait cette insatisfaction que vous cherchiez autrefois à comblé avec tout ces achats. Vous avez fait un travail su vous même et vous vous sentez plus épanouie que jamais.

Fini la dépendance aux objets vous ne vous ferez plus avoir car vous savez mieux que personne, que l’on peut vivre mieux avec moins.

le minimalisme dans son sourire

 

Voilà les 10 grandes étapes vers le minimalisme.

Vous pourrez constater que ce cheminement peut vous prendre quelques mois voir quelques années. Mais s’il y a bien une chose que le minimalisme m’a apprise, c’est de prendre le temps de faire les choses.

Plus vous prendrez le temps de vous comprendre, d’accepter vos erreurs et d’avancer pas à pas et plus vous aurez de chance de réussir. Pour ma pars j’en suis à l’étape 8, la traversée du désert, c’est une étape parfois longue mais nécessaire.

Comme vous, je passe mon temps à me remettre en question et je sais que cela ne m’apportera que du positif.

Mon article vous a aidé ? Alors aidez-moi à votre tour en le partageant sur vos réseaux sociaux en cliquant simplement sur les boutons de partage. Et surtout partagez votre témoignage avec nous un laissant un commentaire.

 

Partagez moi :
Share On Facebook
Share On Twitter
Minimalisme et désencombrement sur Hellocoton
There are 6 comments for this article
  1. kette at 11 h 40 min

    Bonjour

    J’en suis au début.

    J’ai un dégoût de tout cet amoncellement d objet que je n’arrive pas a entretenir faute de temps,

    cela fait presque 20 ans que nous n’avons pas déménagé des enfants sont nés et leurs affaires se sont accumulées.

    J’ai un peu de mal à jeter, soit « j’ai le syndrome du, cela peu servir ou être réutiliser autrement  » soit quelqu’un l’a fabriqué et c’est difficile de jeter son travail.

    Je donne à mon entourage ou aux associations mais cela ne suffit pas par ailleurs je suis bien la seule à ranger dans la maison mais il n’y a plus de place dans la maison pour ranger.

    J’ai de grosses difficultés à trier ma garde robe je ne sais pas si cela me va bien c’est plus facile pour les enfants aux changement de taille.

    c’est le même dégout face aux stocks lors des soldes


    • Lucile at 10 h 45 min

      Bonjour,


      Merci pour ton commentaire.

      Les débuts sont toujours difficile, c’est normal, il faut prendre son temps.


      Je te conseille, de commencer pour te débarrasser par ce qui te paraît évident : objet en mauvais état, doublons, vêtements trop petit.

      Tu affineras ton tri au fur et à mesure.


      Pour les affaires des enfants, n’hésites pas à les inclurent dans le tri, leurs proposer de remplir un carton de jouets ou de livres qu’ils ne veulent plus.

      Pour la garde robe, je persiste et signe, il faut trouver son style, définir quelle est la coupe, les couleurs, le type de tissu qui te convient et seulement après, tu sauras quoi jeter et quoi garder.


      Tu es sur la bonne voie, garde le cap et prends ton temps, les placards vont se vider un à un, tu verras.


      Bon courage et n’hésites pas à demander d’autres conseils si besoin.


      Lucile


    • Gentiana at 12 h 41 min

      Salut kette

      En te lisant j’ai l’impression d’avoir écrit ces mots moi-même!

      En ce moment je piétine un peu, mais dans mon entourage il y a eu un incendie début juillet, des amis de mes parents ont tout perdu.

      Cela m’a beaucoup déstabilisée et fait réfléchir . Je n’ai pas pu m’empêcher de projeter sur moi-même, « ça pourrait m’arriver »…

      Et finalement? rester en vie, être heureux de n’avoir pas été brûlés, ou pire leurs enfants et petits-enfants, bref, avoir échappé à l’horreur;

      Je regarde ma maison remplie d’objets et je me dis: tout vider!

      mais bien sûr je ne le fais pas, du moins pas tout d’un coup… je suis les conseils de Lucile et ça m’aide, je viens d’ouvrir un cahier « passage à l’acte »!


      Autre point à partager: les vêtements si adorables de ma première fille… n’allaient pas à ma seconde, (ça ne m’avait même pas servi de leçon à l’époque!)et encore moins à ma petite fille: « mais je vais pas lui mettre ça maman, c’est horrible et puis ça pue » Oui, même si ça a été rangé bien propre, tout comme il faut, ça pue le vieux tissu renfermé.

      Donc ce que dit Lucile n’est pas du bla-bla, elle a synthétisé tous les meilleurs conseils, et je la remercie de les partager!


      • Lucile at 13 h 19 min

        Merci Gentiana pour tes encouragements.

        Je suis heureuse que mes conseils sur le minimalisme vous aident, tel est le but de mon site positivessence.

        Ton idée de cahier « passage à l’acte » est géniale, nul doute qu’il t’aidera à t’organiser dans ton désencombrement.


        Au plaisir

        Lucile


  2. Nini at 12 h 10 min

    Bonjour. J ai découvert le minimalisme il y a 3 ans suite au décès de ma maman..j ai compris à 62 ans que la vie était passagère et qu il fallait aller à l essentiel et ne pas s encombrer de superflu. Aujourd’hui à 65 ans j ai mis en application..bilan je suis en plein déménagement suis passée d une énorme maison de 200 m2 avec piscine… À 100 m2 en bord de mer..cela en valait la peine. Esprit libre totalement ménage réduit plus de temps libre. ..bref aucun regret..le bonheur.


    • Lucile at 13 h 20 min

      Bonjour Nini,


      Merci pour votre commentaire.

      Bravo !! Vous avez tout compris de l’essence même du minimalisme, réduire l’espace et choisir le lieu idéal avec tout ce que l’on aime à porté de main. Une maison de 100 m² est nettement suffisante quand les enfants on quittés la maison. Moins d’entretiens et plus de temps a consacré pour se faire plaisir et passer du temps à l’extérieur. Le minimalisme n’a plus de secret pour vous.

      Profitez bien de votre bonheur

      Au plaisir

      Lucile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *