Les 5 blocages psychologiques qui freinent ton désencombrement

Se lancer dans une démarche minimaliste n'est pas toujours simple. Tôt ou tard vous allez devoir affronter certaines peurs, certaines idées reçues qui vont produire de véritables blocages.

Devenir minimaliste c'est très souvent remettre en question notre éducation, affronter notre rapport à l'objet et aussi à l'argent.

C'est pour cela que je dis toujours que le minimalisme est propre à chacun.

Pour pouvoir désencombrer votre maison sereinement et arriver à faire sauter les boulets à vos pieds, j'ai identifié 5 blocages.

Pour pouvoir vous aider à avancer dans votre démarche je vous propose de regarder ce Facebook Live dans lequel je vous explique comment passer au travers de ces blocages grâce à de petits exercices simples et efficaces.

Je vous mets les notes importantes en dessous pour que vous puissiez reprendre les exercices proposés.

Blocage n°1 : J’ai peur d’en avoir besoin (Au cas où)

Comment être sûr de ne pas en avoir besoin ?

Se poser les bonnes questions :

  • Si cet objet a été placé en haut d’un placard, dans un endroit inaccessible, il est certain que vous n’irez pas le chercher
  • Quand l’avez-vous utilisé pour la dernière fois ? Si vous n’arrivez même plus à vous en souvenir c’est que vous ne chercherez plus à vous en servir
  • Ai-je un objet qui peut avoir la même utilité ? (et que je préfère utiliser)

Exercice pratique :

Si vous avez ENCORE des doutes :

Donnez-vous 3 raisons infaillibles pour lesquelles cet objet vous sera indispensable ET utilisez le cette semaine.

C’est en l’utilisant que vous vous rendrez compte du POURQUOI vous ne l’utilisiez plus (pas pratique, demande trop de nettoyage, cassé …)

Blocage n°2 : Je l’ai payé cher

Il vous a coûté une petite fortune et finalement vous ne l’aimez pas.

Comme je l’expliquais l’autre jour, il faut faire le deuil de vos dépenses passées.

Les objets que vous avez acheté perdent plus de 50% de leur valeur une fois sortie du magasin.

Si vous cherchez absolument à faire de votre désencombrement l’occasion idéale de vous faire de l’argent, vous serez déçu !

Car à moins d’avoir des objets d’art, des bijoux en or ou des objets de collection, ce n’est pas avec des babioles à "trois francs six sous", achetées en solde à Babou que vous ferez fortune.

Si vous les avez acheté car elles étaient « pas cher » n’imaginez pas les revendre et faire une bonne affaire.

C’est aussi en faisant le deuil de l’argent perdu, que vous allez travailler sur votre rapport à l’argent.

Et c’est un chemin indispensable pour se libérer l’esprit.

Je vous propose de faire un petit exercice de visualisation :

Notre rapport à l’argent vient de notre éducation.

Exercice pratique:

Essayez de vous remémorer comment vos parents dépensaient leur argent, si vous avez manqué d’argent durant votre jeunesse ou si au contraire vous avez été élevé à économiser chaque sou.

Quelle est la première chose que vos parents vous ont dit à propos de l'argent ?

Essayez de remonter le plus loin dans vos souvenirs et notez tout cela.

Inscrivez aussi qu'elles sont vos peurs vis à vis de l'argent. Et face à cela écrivez une solution possible en face de chaque peur.

Si vos parents ont fait des erreurs dans leurs dépenses dites-vous bien que "vous n'êtes pas vos parents".

Leur exemple ne doit pas vous freiner, mais au contraire vous devez vous en servir pour rechercher des solutions et non en extraire des peurs.

Enfin l’argent n’est qu’un outil et non pas une fin en soi. C’est en le prenant pour ce qu’il est, qu’il finira pas retrouver sa place et qu'il ne vous obsédera plus.

 

Blocage n°3: C’est un cadeau et j’ai peur de vexer la personne qui me l’a offert

Quand je ne sais pas comment aborder un problème j’essaye de prendre les choses par le côté opposé.

Imaginez que vous offriez un pull à une amie et qu’elle ne le porte jamais.

Est-ce que cela vous vexerait ?

Est-ce que cela pourrait remettre en question votre amitié ?

NON, pourquoi ?

  • Car votre relation ne s’arrête pas à cet objet
  • Car avec le recul vous réaliserez que ce cadeau vous plaisait à VOUS
  • C’est très souvent le cas : Qui n’a jamais offert un livre à une personne qui ne la jamais lu ?!
  • Enfin le pull n’est pas allé à la poubelle, il a trouvé une seconde vie auprès d’une personne qui l’adore

Exercice pratique de visualisation :

J’aime bien personnifier les objets cela m’aide énormément à lâcher prise.

Imaginez que chaque objet à une vie et une mission propre à lui !

Le pull sert à tenir chaud, le livre à instruire ou divertir, une montre à donner l’heure …

Si cet objet ne remplit pas sa mission auprès de vous, c’est comme si il avait « rater sa vie ».

Je me dis alors que c’est dommage pour lui et qu’il doit absolument réaliser sa mission auprès d’une autre personne.

C’est pour cela, que je n’ai aucun problème à le donner à une personne dans le besoin.

Je ne le fait pas pour moi, je le fait pour l’objet !

Blocage n°4: Il ne me sert pas à moi mais sert à quelqu’un d’autre dans la famille

C’est effectivement un souci que l’on peut rencontrer. Dans ce cas il faut être clair avec la personne qui souhaite absolument garder l'objet. Si elle le veut, il n'y a pas de problème, MAIS l’objet devient SA responsabilité, plus la votre.

Il devra être stocké, entretenu, sécurisé par la personne en question.

Si c’est votre fille qui tient à conserver le vase de mamie, alors il ira dans sa chambre.

Si votre mari tient à garder son vieux rameur qu’il n’utilise plus et qui prend une place folle dans le garage (pièce commune), l’objet ira dans sa pièce à lui, son bureau. Quand il en aura marre de le voir il se décidera à s’en débarrasser tout seul.

Blocage n°5: C’est un objet d’une grande valeur financière, c’est un héritage qui doit rester dans la famille

Vous avez hérité des bijoux de la famille ou d’un meuble ancien et vous ne souhaitez pas le conserver.

C’est en effet délicat. Et je vous invite dans ce cas précis à prendre le temps de la réflexion et surtout à en parler avec tous les membres de la famille .

Organisez une réunion de famille et expliquez votre problème.

Peut-être qu’une cousine sera ravie de récupérer l’objet en question. Si il s’agit d’un petit bijou qui ne prend pas de place alors vous pourrez peut-être le conserver jusqu’à ce que votre fille soit assez grande pour l’avoir !

J'espère que cette vidéo vous a plu, en tout cas, j'ai adoré réaliser ce Facebook Live.

Si vous avez des questions sur le sujet laissez-moi un commentaire.

Sinon je vous invite à la vidéo

Laisser un commentaire

 

Fermer le menu