Mes 10 routines Hygge pour l’été

Avec la belle saison qui arrive, j’ai envie de donner à mon corps et à mon esprit la dose de vitamine et de lumière dont il a cruellement manqué cet hiver.

Vous connaissez sans doute le "Hygge", le cocooning à la suédoise, je l'avais découvert sur le blog de Moe.

Après réflexion,  je me suis dit que nous pourrions tout à fait créer sa version printemps /été.

Si vous êtes adepte du mode de vie minimaliste, vous pratiquez sans doute le Hygge sans même le savoir.

Dans cet article je vous propose ma version avec mes propres routines bien-être, celles-ci vous procurerons un bienfait immédiat.

Vous verrez qu'il s'agit d'un rituel hyper simple à mettre en place, adaptable à vous goûts mais aussi à votre environnement .

 PRÊT POUR VOTRE DOSE DE POSITIVISME ? :)

Qu’est-ce que le Hygge ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vais vous expliquer le concept.

« Le Hygge (prononcé heu-geu) c’est savoir être présent et être ensemble. C’est un sentiment de chaleur, de sécurité, de réconfort et de protection. »

C’est la Slow-Life à la Danoise ou comment trouver un peu de lumière dans un hiver rude et sombre.

Pour cela, les Danois mettent en place des petits rituels pour apprécier chaque moment et se créer un environnement doux et chaleureux au moment de l’hiver.

Car oui, à la base, le Hygge se pratique en hiver, mais personnellement, je trouve qu’il n’y a pas de saison pour se faire du bien.

Je vous propose donc mes 10 routines Hygge spéciales Printemps/Eté pour se ressourcer, prendre le temps et remplir son vase d’essence positive !!

 pieds nus minimaliste

Boire son thé en marchant pieds-nus dans le jardin

C’est la première chose que je fais le matin en me levant. Je me prépare un bon thé et je vais le boire à l’extérieur, soit dans un jardin, soit sur la plage. L’idéal est de profiter de l’instant pour prendre contact avec le sol, la terre ou le sable et de marcher pieds-nus.

C’est un moment unique où vous pouvez méditer, et ainsi ressentir l’énergie de la terre traverser votre corps. La fraicheur de la rosée du matin ou la douceur du sable se connecte avec la plante de vos pieds et recharge vos batteries.

Vous habitez en ville...

Pourquoi ne pas mettre votre thé dans un thermos et aller le boire dans un parc ou un jardin publique  ?

 

Faire de longues promenades en écoutant un podcast

Vous le savez sans-doute, j’adore écouter des podcasts c’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé le Podcast des Minimalistes.

Ce que j’aime c’est que je n’ai besoin que d’un seul de mes sens (l’ouïe) pour capter l’information. Je peux donc facilement faire autre chose à côté comme aller me balader autour de chez moi et prendre l’air.

 

Pique-niquer pour le déjeuner

Que l’on ait une pause de 1 heure ou moins, je trouve qu’il est toujours important de la prendre hors du bureau.

Une vraie pause c’est à l’extérieur !

Rien de tel que le retour des beaux jours pour aller se faire un pique-nique sur un banc, dans un jardin ou un parc. Le meilleur moyen de recharger notre batterie et se délester de notre stress est de se mettre en contact avec la nature.

 

Dîner sur la terrasse

Quel bonheur de manger à l’extérieur, loin de l’écran de TV qui crache toutes les mauvaises nouvelles du jour. Écoutons plutôt le champ des oiseaux, les voisins qui se disputent ou les chats qui se chamaillent.

Oui, il y a de la vie dans le quartier et c’est ça qui est bon.

lire un bouquin minimaliste dans son hamac

Lire dans mon hamac

C’est le moment de l’année que j’attends, il fait beau depuis 10 jours, du moins il n’a pas flotté depuis presque 2 semaines... l’espoir renaît.

Je sors mon hamac pour l’accrocher dans le jardin entre l’arbre à coin et l’amandier.

Je vérifie qu’il soit BIEN accroché car la gravité risque de me rappeler à l’ordre.

Je cours chercher un bouquin. C’est le moment idéal pour rattraper toute la lecture que je n’ai pas eu le temps de finir cette année.

Oui je vais enfin pouvoir lire le livre de Fumio Sasaki et vous préparer un article dessus.

Au passage je prends une gourde dans laquelle je mets une boisson fraîche. Car une fois installé dans mon hamac je n’ai pas l’intention d’en sortir à moins qu’on m’appelle pour l’apéro ou que j’ai une furieuse envie de faire pipi !

Dormir les fenêtres ouvertes

J’adore me réveiller avec le chant des oiseaux et pour s’oxygéner pendant la nuit rien de tel que de dormir la fenêtre ouverte.

Pour cela je dois négocier avec Monsieur qui craint l’attaque sournoise de ces saletés de moustiques !

Regarder les étoiles

C’est la fin du dîner et il fait nuit noire, rien de plus magnifique que d’aller s’allonger dans l’herbe pour regarder les étoiles.

Alors je sais que ce n’est pas possible pour tout le monde, mais n’oubliez pas la nuit des Etoiles autour du 15 Août. C’est toujours le moment propice aux pluies d’étoiles filantes, les observatoires astronomiques ouvrent généralement leurs portes et leurs télescopes pour nous permettre de jeter un œil sur la Lune.

« ohoohh Regardes, t’as fait un vœu ? »

 regarder les étoiles

Faire des activités ludiques avec les enfants

Quand j’étais petite, le printemps était l’un de mes moments préféré, pas seulement parce que c’était mon anniversaire mais parce que c’était le réveil de la nature et que je pouvais aller observer les herbes et les bestioles de plus près.

Et pourquoi ne pas emmener les enfants faire une balade en forêt et réaliser un herbier ? Non seulement c’est une activité fun et ludique mais c’est aussi un moment génial pour les sensibiliser à la protection de la nature.

Manger les fruits cueillis sur l’arbre

Manger le fruit à peine arraché à sa branche, n’est-ce pas le geste le plus primitif de l’homme ?

Nos ancêtres nous ont appris, à travers ce geste, que la nature était notre mère nourricière.

Pour moi, c’est toujours un instant magique, la tête sous le cerisier à rechercher le fruit le plus beau, le plus gorgé de soleil

La cerise qui viendra me nourrir de sa fraîcheur et tacher mon t-shirt de son rouge vif.

Rien que de l’écrire, j’en ai déjà l’eau à la bouche, pas vous ?

Faire des confitures

Chez mon père nous avons toujours eut des arbres fruitiers, donc qui dit printemps dit périodes des confitures.

Autant je n’en mange pas beaucoup mais j’adore les faire, pour le plus grand plaisir de mon paternel qui ne se fait pas prier pour vider les pots !!

J’aime l’idée de mettre le printemps en bocal pour en profiter l’hiver.

Et puis, quand on est minimaliste on n’aime pas le gâchis... alors ne laissons pas pourrir ces petites merveilles de couleurs et de vitamines.

 cerise minimalisme

 

Manger cru et bouder les fourneaux

Je ne sais pas vous? Mais l’été je n’aime pas perdre mon temps en cuisine.

Il fait trop beau dehors pour s’enfermer devant les fourneaux.

Et puis la chaleur n’incite pas non plus à manger trop lourd, du coup je suis une fervente adepte du manger cru.

Salade, fruit, tartinade sur un morceau de pain.

On est là pour prendre le temps et ne pas se prendre la tête. C'est ça aussi cuisiner minimaliste

Et NON il est hors de questions d’allumer le four pour faire une pizza alors qu’il fait déjà 35 degrés dans la maison !!

Remplissons notre corps de vitamines, nos assiettes de couleurs et redonnons à nos quenottes leur rôle primitif, croquer dans un fruit voilà de quoi j’ai envie !!

Le Hygge c’est avant tout faire avec les ressources que l’on a et apprendre à les apprécier à 200%. Nous avons une terre qui regorge de richesses et de petits plaisirs que nous avons tendance à oublier.

Si les jours se rallongent et que la chaleur nous assomme, c’est pour nous inciter à ralentir et se mettre au rythme de la nature.

Je suis certaine que vous avez aussi des petits rituels à nous faire partager, je vous attends dans les commentaires !

Mon article vous a aidé ? Alors aidez-moi à votre tour :

Cet article a 4 commentaires

  1. Merciiii Lucile et voici quelques cerises dont c’est très bientôt la fête dans notre ville
    Plein de bonnes idées, astuces dans ton texte. Bon weekend à toi

    1. Merci Sylvie,

      Oh comme j’ai hâte d’être au mois de juin pour m’en gaver, et faire de bons clafoutis. ^^

  2. Merci Lucile pour cet article qui m’a éclairée sur le sujet dont j’avais vu des livres à la FNAC …mais, étant membre de la Team minimaliste, je n’ai pas souhaité m’encombrer de nouveaux livres ….. Très bonne idée aussi de mettre la prononciation ;-)…et d’adapter ce concept à nos latitudes…
    PS : pour moi , les audio livres empruntés en médiathèque et la musique aussi sont des moyens de se resourcer ( musique minimaliste or course – Philip Glass, Arvo Part et les sœurs Labèque) tout en dessinant ….in the garden 😉

    1. Bonjour Valdy,

      Je suis ravie que mon article ait pu t’aider.
      Comme toi je suis une inconditionnelle du format audio.
      As-tu déjà jeté une oreille à mon podcast ?
      Je ne connais pas ces musiques minimalistes mais je vais aller voir cela de plus près. ^^

      Bonne journée,
      Lucile

Laisser un commentaire

 

Fermer le menu