Minimalisme : Comment déterminer son essentiel ?

Si pour vous la notion de minimalisme est un peu abstraite, c’est que vous avez encore du mal à trouver quel est votre essentiel.

Dans une société surconsommation, ou l’on est sans cesse stimulé par des publicités qui nous incitent à assouvir le moindre de nos désirs, on a forcément du mal à savoir ce qui est essentiel à nos besoins et donc comment aborder le minimalisme dans son quotidien.
Je vous rassure, je suis passé par là aussi, la phase d’analyse m’a prise au moins deux mois.

J’avais tellement peur de me tromper, de jeter les mauvaises choses, de manquer de quelque chose …
Je voulais trouver mon leitmotiv, mettre mes valeurs et mes besoins au centre de mes préoccupations.

J’aime voyager, a force de déménager, de partir vivre à l’étranger, de faire des road trip un peu partout, j’ai vite compris que pour être libre et plus tranquille, je devais me séparer d’un maximum de mes affaires.
Mais pour cela je devais analyser points par points chacun d’entre eux pour ne pas commettre d’impaire.

Pour se concentrer sur l’essentiel, il faut d’abord trouver précisément ce qui VOUS est essentiel. Par définition, tout ce qui est essentiel se rapporte à ce qui est indispensable, et ce qui est relatif à l’essence ; ce qui vous constitue fondamentalement dans votre nature et votre être.

Comment ai-je procédé ?

Phase 1 : La réflexion

minimalisme-réflexion

Lorsque j’ai du faire mon sac  pour partir un an en Australie, trouver mon essentiel a pris tout son sens. Mais pour désencombrer sa maison ou préparer un déménagement, avant de tout jeter sur un coup de tête, il faut réfléchir et se poser les bonnes questions.

– Prenez le temps de la réflexion. Evaluer quelles sont les choses et/ou les activités que vous aimez par-dessus tout…

Ecoutez-vous !

– Soyez maître de vos décisions et responsable de vos possessions.  Ce n’est pas aux autres de vous dire ce que vous devez conserver, ou pas.

Je vois souvent sur les forums des gens prendre des photos de leur salon et demander « Dites moi ce que je dois jeter! » . On ne peut pas demander à des gens que l’on ne connait même pas, de nous dire ce qui est essentiel pour nous.

Cultivez votre différence, ce qui est essentiel pour vous ne l’ai pas forcément pour quelqu’un d’autre. C’est pour cela que cette démarche est personnelle.
Une passion qui ne vous semble pas minimaliste, ne doit pas être abandonnée pour autant. Mais cumuler 12 projets pour faire plaisir à tout le monde, n’est ni minimaliste, ni pertinent !

– Vous avez le droit, sinon le devoir de dire NON. Les obligations « sociales » sont chronophage, vous n’êtes pas obligé de participer à 4 associations différentes et 3 clubs.

Ne laissez pas les désirs des autres devenir vos obligations

– Faite vous confiance. L’adage dit « on est jamais mieux servi que pas soit même ».
Pourquoi ?
Et bien parce que personne d’autre que vous, ne connais vos envies, vos valeurs, vos désirs et surtout vos limites.

Phase 2 : La décision

minimalisme-savoir-prendre-des-décisions

A présent que vous êtes seul maître à bord, il va falloir vous poser les bonnes questions.
Prenez le temps d’y répondre à l’écrit, il est important de garder cette trace, car en cas de doutes, vous pourrez facilement y voir plus clair.

1) Quelles sont vos valeurs ?

2) Quels sont vos objectifs dans les 6 mois ?

3) Quels sont vos passions ?

4) Qu’est ce qui est important pour vous ?

7) Est-ce un désir ou un besoin ?

8) Qu’est-ce qui est essentiel pour votre bien-être ?

Cette dernière réponse est un récapitulatif complet des précédentes et sera votre ligne directrice pour la suite.

Mon astuce : le pouvoir des listes

minimalisme-le-pouvoir-des-listes

Les listes sont vraiment un outil génial pour vous aider à avancer et à ne pas perdre le fil, alors foncez !

Ma maman avait toujours une multitude de post-it et listes pour tout ou rien. Adolescente, je trouvais ça un peut dépassé, mais aujourd’hui j’ai compris à quel point c’est utile, je suis devenu une « Evernote addict » !
Voici quelques idées de listes qui pourraient vous aider à cibler votre essentiel.

• La bucket liste

C’est un peu la liste ultime, l’objectif est de répertorier toutes les choses que vous rêveriez de faire avant de mourir. On ne vous demande pas de faire des choses extraordinaires, si vous souhaitez visiter tous les châteaux de la Loire ou manger la meilleure paëlla d’Espagne c’est important de le noter.

Comme cela, le jour où vous penserez à vos prochaines vacances, vous pourrez vous organiser pour réaliser un de ces projets et prendre l’unique plaisir de le barrer de votre liste.

• La liste de vos obligations

On a tous tendance à se fabriquer des obligations, pour faire plaisir à quelqu’un, pour être à la mode, pour faire partie d’un groupe …
Oui mais voilà, souvent ces obligations nous prennent beaucoup de temps, d’argent et soyons honnête, elles ne nous font pas toujours plaisir.


Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez notre team minimaliste.

Recevez votre ebook GRATUIT :

    "DÉSENCOMBRER, le guide pour bien débuter"

comment désencombrer sa maison


Ma technique ?  Faire la liste de toutes mes obligations et dans une colonne à côté, j’inscris le temps qu’elles me prennent par semaine ou par mois.
Petit à petit dans votre démarche minimaliste vous trouverez le courage de dire NON et d’éliminer peu à peu ces obligations non essentielles. Vous serez surpris(e) du temps que vous gagnerez.

• A contrario, je vous invite à faire la liste des choses ou activités que vous aimeriez reprendre ou découvrir car cela vient de votre désir personnel. Comme cela, vous pourrez dans un futur proche échanger vos obligations contre vos véritables désirs

Vous avez d’autres listes à proposer pour vous aider à trouver votre essentiel ?

Phase 3 : L’action

minimalisme-la-phase-d-action

Maintenant que vous avez pris le temps de la réflexion et de déterminer votre essentiel, je suis sûr que vous commencez à y voir plus clair.
Commencer par lister les « pseudo obligations » qui ne vous rendent pas heureux(se) et éliminez-les.
Quelques pistes pour vous lancer en douceur :

• Notez dans votre agenda que mercredi en 8 vous aller prendre 1 heure pour résilier les abonnements qui ne vous correspondent plus.

• Parlez avec votre époux(se) de la possibilité de ne pas aller manger chez ses parents trop souvent.

• Gisèle votre voisine « tupperware addict » vous harcèle pour faire la prochaine réunion chez vous ?

Une idée de réponse à lui donner: « C’est gentil de penser à moi pour cette réunion, mais en toute honnêteté je n’ai ni les moyens, ni le temps d’organiser tout ça. Je suis plutôt dans une démarche de désencombrement en ce moment. Mais ne t’en fait pas, le jour où je change d’avis, tu sera la première informée, promis ! « 

Une réponse simple, claire, honnête et positive est la meilleure manière de dire NON sans vexer…

 

Ne laissez plus les gens se décharger de leurs obligations  sur vous

Connaissez vous l’adage « trop bon trop con  » ? J’avoue que de nature serviable , je suis très souvent sollicité pour un oui ou pour un non.

 » Lucile ta grand mère a besoin de ton aide pour … »  » Lucile tu veux bien aller faire des courses pour moi, garder le petit, t’occuper de… »

• Nous avons tous des obligations, nous avons tous à faire des choix. Rendre un service de temps en temps oui, mais si cela deviens récurrent alors on ne s’en sort plus.

• Si votre sœur a pour habitude de vous faire garder ses enfants dès qu’elle va faire la moindre course, dites-lui que vous n’êtes pas dispo et laissez-la face à ses responsabilités.

• Si vous avez des amis qui squattent votre garage depuis 6 mois avec leurs cartons, rappelez-leurs de venir les chercher en leurs donnant une date butoir.

Je suis sûr que ça vous a regonflé à bloc et que vous savez maintenant que vous êtes capable d’aborder le minimalisme et notamment  le désencombrement plus sereinement.

Pour conclure, simplifier sa vie ne veut pas dire la vider. Mais la remplir de choses qui vous sont essentielles et vous apportent de la joie.

Comme l’on renégocie un contrat, vous devrez régulièrement revoir vos priorités. En effet, votre vie change, évolue, dans 5 ans, 10 ans, vos besoins auront changés, vous aurez sans doute envie d’autre chose.

Votre bien-être dépend d’un équilibre entre, faire des choses pour vous, et aider les autres…

Plus vous serez à l écoute de vous-même et plus vous serez à l’écoute des autres

Mon article vous a aidé ? Alors aidez-moi à votre tour en le partageant sur vos réseaux sociaux en cliquant simplement sur les boutons de partage. Et surtout partagez votre témoignage avec nous en laissant un commentaire.

Partagez moi :
Share On Facebook
Share On Twitter
Minimalisme et désencombrement sur Hellocoton
There are 2 comments for this article
  1. Sylvie at 9 h 39 min

    Merci pour ce nouvel article aussi bon que les autres,


    Une fois de plus je suis d’accord avec toi concernant le pouvoir des listes, j’en sème partout, c’est à se demancer si je suis vraiment minimaliste.


    Pas toujours facile de dire non à ses proches, mais bon, être ferme de temps en temps n’empêche pas de se faire aimer, j’en ai moi même fais l’expérience, j’en ai même tirer avantage en récoltant un peu plus de respect de certains.


    Je sais pas si j’ai rêver mais j’ai cru voir qu’un bouquin était en cours dans une de tes newsletters, j’ai hâte de lire ça, en tout cas merci pour la motivation que tu me donnes.


    • Lucile at 9 h 02 min

      Bonjour Sylvie,


      Merci pour ton soutien et ta gentillesse.

      Non, tu n’as pas rêvé, un livre est bien en cours.

      Je vous en dirai bientôt un peu plus, le projet avance à grand pas.

      Bon courage et à très vite.

      Lucile


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *