Minimalisme émotionnel : Cultiver le lâcher prise

Une personne qui vous double dans une queue, un automobiliste qui vous refuse une priorité et vous oblige à piler comme un fou !!! Une réflexion cinglante de votre belle-mère, la petite qui renverse son bol au petit-déjeuné pour la deuxième fois de la semaine …

La liste et infinie !!

Toutes ces petites choses qui nous font monter dans les tours et hurler de rage sont autant d’épines sur le chemin de notre recherche du positivisme.

Alors comment faire pour lâcher prise et apprendre à ne pas multiplier les accès de rage quand on se sent au bout du rouleau.

Gardez bien à l'esprit cette image de 2 vases, l'un rempli d'essence positive et l'autre nourri par l'essence négative. Lequel souhaitez-vous voir déborder ?

minimalisme, comment cultiver son positivisme?

 

S’accorder du repos

S’il y a une chose qui est certaine, c’est que plus on est crevé et plus la patience nous fait défaut.

Et oui, on s’énerve plus facilement le vendredi soir que le lundi au retour de 15 jours de vacances.

Pourquoi ? Et bien parce que l’on est reposé et notre « vase de pessimisme » est vide.

C’est pour cela que le repos est important. Je vous conseille d’ailleurs de commencer à limiter vos obligations du weekend. En effet dans ma démarche minimaliste j’ai apprise à passer des weekends à ne VRAIMENT rien faire.

Ne culpabilisez pas, le weekend est fait pour se reposer et ce n’est pas les séances shopping, les dîners interminables et les sorties à droite à gauche qui vont vous détendre. Bien au contraire !

Alors prenez votre agenda et une fois par mois, réservez- vous un weekend OFF !!

Vous allez voir le bien fou que cela vous procurera.

 

Relativiser

On a tous tendance à voir le verre à moitié vide plus facilement qu’à moitié plein. Être positif est tout un cheminement. Pour apprendre à relativiser, je vous conseille d’essayer de toujours chercher le côté positif de la situation.

On vous a piqué votre place de parking habituelle, ce n’est pas grave vous irez vous garer un peu plus loin, après tout marcher ne fait pas de mal.

Une personne vous passe devant et attrape le dernier paquet de céréale que vos enfants ont l’habitude de manger. Dites-vous que c’est peut être le signe qu’il est temps de changer leurs habitudes.

Vous verrez, le bonheur est un muscle, plus vous vous direz que ce n’est pas dramatique et qu’il y a pire, mieux vous vous porterez !

Plus vous relativiserez et plus vous dé-stresserez par la même occasion.

minimalisme emotionnel

 

Se mettre à la place de l’autre

L’autre jour une femme me passe devant à la caisse alors que j’avais 4 bricoles et elle un panier bien plein. J’aurais pu râler, lui faire remarquer son manque de politesse.

Mais à quoi bon… Quand une personne ne respecte pas les choses élémentaires, c’est très souvent qu’elle est dans une détresse importante.

Par la suite j’ai pu observer à sa mine grise et au contenu de son panier que c’était une personne qui ne devait pas vivre de chouette moment. Alors je me suis dit que le fait qu’elle passe devant moi n’était rien et ne valait pas la peine de provoquer une dispute.

Parfois ne rien faire et ne rien dire est la meilleure des postures

 


    "Le BONHEUR est dans la simplicité"

positivessence, la méthode pour devenir minimaliste



Apprendre à voir les choses sous un autre angle

Hurler, crier, insulter ou invectiver car cette mamie ne sais pas conduire !... parce que untel vous a manqué de respect est aussi nocif pour votre équilibre que pour celui des autres.

Admettons que nous avons un vase contenant toute l’essence positive de notre corps et un autre qui contient l’essence négative.

Il est de notre intérêt de remplir le bon et d’essayer de vider l’autre le plus souvent possible.

Crier après une personne va peut-être nous faire du bien sur le coup, mais on ne sait pas comment la personne va réagir et parfois cela peut devenir violent.

Cracher son venin n’aide pas à améliorer la situation initiale et l’on ne sait pas non plus ce que la personne en face de nous vit au quotidien.

La prochaine fois qu’une personne vous bouscule et que c’est de sa faute :

Excusez-vous à sa place (faites en une tonne rien que pour le fun) dites-lui : « Oh mille pardons chère Madame, j’espère que je ne vous ai pas fait mal, je suis parfois bien maladroite », avec un large sourire.

Je vous garantis que la personne se sentira penaude et s’excusera à son tour, votre large sourire brisera la glace et remplira votre vase d’essence positive.

 

Décompresser

On vit à 100 à l’heure alors qu'il faut apprendre aussi à décompresser.

Il y a encore 8 ans j’étais une étudiante stressée et angoissée par les examens.

Je faisais souvent des crises de tétanie et j’avais des carences de magnésium qui me provoquaient des malaises et des crampes.

Bref, je n’étais pas au top de ma forme. Un jour que j’allais chez le médecin, celui-ci me donna un conseil en or :

« Faites du sport, trouvez-vous un exutoire et prenez le temps de vider votre stress ! »

Je lui ai dit que je n’avais pas le temps avec mes 37 h de cours par semaine et la montagne de devoirs et de dossiers à préparer.

Le médecin me dit que lui travaillait 40 h et que malgré cela, il allait faire du badminton 3  soirs par semaine et que sans ça, il péterait un plomb.

J’ai mis du temps à comprendre que le sport n'était pas juste un activité pour s'entretenir mais bien un puissant anti-stress. Puis j’ai rencontré mon copain qui m’a appris à aimer courir et croyez-moi ce n’était pas gagné !

Aujourd’hui je sais que pour garder la forme physique mais aussi mentale, je dois pratiquer une activité physique.

Beautiful women working out in gym together

Nos émotions font partie intégrante de ce que nous sommes, elles peuvent nous nourrirent comme nous empoisonner. Dans ma démarche minimaliste je prends de plus en plus de temps de me reconnecter à mes sens et pour comprendre mes émotions.

C’est aussi ça le minimalisme, apprendre à s’écouter et nourrir nos pensées de choses positives pour permettre à notre corps de s’épanouir

Mon article vous a aidé ? Alors aidez-moi à votre tour :

Cet article a 14 commentaires

  1. Merci pour ces conseils plein de bon sens mais qu’on a malheureusement souvent tendance à oublier

  2. Bonjour,

    Tu avais raison Lucile ça redonne le moral et en plus cela m’a donné pleins d’idées pour expulser mes pensées négative 🙂
    Merci poour cet article

    Jéjé

  3. Super article, des points essentiels clairement expliqués. Merci.

  4. Entièrement d’accord même si parfois (les vendredis soirs ?), je me laisse déborder, c’est un côté à travailler. Merci !

  5. Excellent article Lucile comme d’habitude. Tellement d’énergie au travers de tes écrits, et celle-ci est transmissible !!! Tout du moins pour moi. Bonne journée à toi

  6. cool, très bien cet article. c’est une ébauche, mais un bon résumé ! bravo et merci

  7. merci pour ces bons conseils
    belle journée à vous

  8. Un grand merci ! Cette article tombe vraiment a pique ! Il fait écho à une réunion professionnelle à laquelle j’ai participé vendredi où on a parlé du « burn out » et comment le prévenir. Chacun a dû dire l’activité qu’il pratique en dehors du travail pour décompresser et je me suis rendue compte que je n’en avais pas, que c’était trop ponctuel, pas assez ancré dans ma routine et que cela passait à la trappe comme étant du superflu. Or, j’ai tort et votre article en remet une couche pour bien m’en convaincre. Cela va être mon objectif des prochaines semaines. Merci !

    1. Merci à tous pour votre soutien.
      Morine, il est effectivement primordial de se trouver un exutoire. Qu’il soit sportif ou artistique, il doit vraiment te faire du bien et être inclue dans ta routine pour te sentir engagé. Une fois trouvé il te faudra donc l’insérer dans ton agenda mais aussi prévenir tout le monde à la maison que de telle heure à telle heure, c’est ton moment et que tu ne seras disponible pour personne d’autre que toi.
      Bon courage
      Lucile

  9. merci Lucille , ton article me fait beaucoup de bien ,maintenant a moi de prendre des bonnes résolutions….

    1. Je suis heureuse que mon article t’aide Annie.
      La vie est une question de choix.
      Bon courage pour la suite,
      Lucile

  10. Merci pour tes précieux conseils que je vais mettre en place au quotidien.
    Je pars de loin mais j’arrive de plus en plus à voir le positif. En effet le sommeil est très important.

    1. Bonjour Aurélie,
      Je suis très heureuse que mes conseils t’aident. Effectivement c’est en les appliquant au quotidien que cela va te permettre d’avancer plus efficacement.
      Bonne journée et bon courage pour la suite.
      Lucile

Laisser un commentaire

 

Fermer le menu